Le Journal de CATB

Cool and the Bag crée vos tote bags personnalisés

Alors qu'au début du XXe siècle, les postiers britanniques utilisaient des sacs en tissu pour transporter leur courrier, plus légers qu'une sacoche en cuir, le tote bag en coton a petit à petit séduit la population. Il est au milieu du siècle utilisé par les crieurs de journaux en Europe et en Amérique ainsi que par des ménagères pour transporter leurs courses. Aujourd'hui c'est l'accessoire de mode tendance, mais aussi et surtout le support publicitaire idéal pour faire connaitre votre marque, vos events, fidéliser vos clients, vos salons ou vos évènements personnels tels que mariage, evjf ou cousinade.

Cool and the Bag, spécialiste du tote bag depuis 2010, vous propose de réaliser vos tote bags sur mesure. Que vous soyez professionnel ou particulier, nous mettons nos services de création graphique à votre service pour vos tote bags personnalisés.

Nous pouvons créer vos visuels en fonction de vos inspirations ou imprimer le vôtre, comme vos photos, vos dessins, ou ceux de vos enfants, votre logo, un mantra ou une citation, etc... Vous pouvez nous commander le nombre de tote bags que vous souhaitez, à partir d'une unité. Les tarifs sont dégressifs depuis 16€TTC le tote bag, en fonction du nombre de tote bags commandés. Les délais de création/livraison sont d'une semaine environ, selon la complexité et de la quantité.

Nous travaillons avec trois imprimeurs sur Paris et en Province afin de répondre au mieux à vos demandes. Nous imprimons sur tote bag 100% coton, en 140, 180, 210 ou 340g. Coton bio ou équitable, Made in France selon vos exigences.

Pour créer le vôtre, contactez-nous à contact@coolandthebag.com, nous vous répondrons rapidement.

  

En savoir plus →

Cool and the bag : des tote bags tissés en France

On nous avait mis le doute dans notre esprit, des professionnels de l'impression sur textile nous certifiant que nos tote bags n'étaient pas tissés en France, malgré ce que nous affirmions... Un doute qui ne nous a pas lâché et nous avons fait des recherches, interrogé notre fabricant pour en savoir plus et on vous l'assure le coton de nos tote bags est bel et bien tissé en France dans les Vosges.

Notre fabricant dispose du label Vosges Terre Textile®.

Vosges terre textile apporte au consommateur un moyen de reconnaître les produits réellement issus de la tradition textile vosgienne. Ceux qui sont fabriqués selon ses principes : qualité, traçabilité, authenticité, créativité et innocuité.

C’est un label bien + exigeant qu’un simple « made in Vosges ».

C’est une initiative indépendante, qui impose aux producteurs textiles vosgiens, les vrais, de co-produire ensemble des articles textiles : ils doivent réaliser bien plus qu’une simple opération de confection pour que leurs produits soient labellisés. Car Vosges terre textile impose que + des 3/4 des opérations soient réalisées dans les Vosges.

Notre fabricant dispose aussi du label France terre textile®.

Lancé en octobre 2016, France terre textile® garantit au consommateur, au distributeur, à l’utilisateur professionnel… qu’au minimum 75 % des opérations de production de l’article labellisé sont réalisées dans des berceaux textiles français. Implanté dans 4 régions : Vosges, Alsace, Nord et Rhône-Alpes Auvergne, ce label assure le respect des normes qualitatives et environnementales propres à la production textile française. Il rassemble la filière autour d’une démarche dynamique afin de préserver les savoir-faire français.
Fondée en 1906, par le grand-père de l'actuel dirigeant, la société emploie aujourd'hui 48 personnes dans les Vosges. L'usine a été construite en 2003 dans une démarche de développement durable (énergie hydroélectrique, chaudière au gaz naturel, toiture en Foamglass pour l'isolation phonique et thermique, récupération d'énergie des compresseurs pour le chauffage d'ambiance, 45 cm de dalle de béton au tissage pour minimiser au maximum les vibrations, récupération et filtration des eaux de pluie avant lagune, utilisation des eau de forage pour le processus industriel, tri sélectif des déchets pour recyclage des matières textiles, plastiques, bois, cartonnages et papiers).

Le coton est produit dans le respect de l’être humain et de son environnement, issu d’une filière labélisée 100% coton équitable. L'entreprise a conclu un partenariat avec l’association Max Havelaar pour son action en faveur des petits producteurs des pays du Sud.

Issu d’Afrique de l’Ouest (Mali, Sénégal, Cameroun, Burkina-Faso), le coton est cultivé selon les standards du commerce équitable établis par l’organisme de certification international FLO. Les producteurs africains ont ainsi la garantie d’obtenir un prix décent sur leurs récoltes ainsi qu’une prime pour tout projet de développement. Tous les acteurs de la filière « coton équitable » sont certifiés ou agréés afin de garantir une traçabilité totale. Le coton africain est mondialement réputé comme étant écologique et de qualité supérieure.

    • Des champs de coton au sac confectionné : toute la chaîne de fabrication est certifiée par FLO-Cert afin de garantir la traçabilité du coton équitable
    • Le process industriel utilise une énergie verte
    • l’électricité nécessaire à la filature et au tissage provient de l’hydroélectricité.
    • Les déchets textiles sont recyclés
    • L’eau nécessaire au refroidissement des compresseurs sert à chauffer les bâtiments en hiver

    Les tote bags remplacent maintenant les sacs plastiques polluants. En vous offrant un tote bag original Cool and The Bag, vous faites un geste écologique en plus d'être fashion.

     

    En savoir plus →

    Bredouille : quand une passion familiale devient une marque de mode

    Créer sa marque de vêtements est un rêve que beaucoup d’entrepreneurs caressent et alors que le numérique a changé la donne, donnant accès à de nombreux outils jusque là réservés aux professionnels, nombreux sont ceux qui se lancent aujourd'hui faisant fi du travail acharné qu'il faudra fournir, des aléas de la création ou des fluctuations de la demande. Un défi pas facile à relever certes, mais parfois la chance - et la passion - sourit aux audacieux. C’est ainsi que Romeo, Côme et Augustin, trois frères passionnés par la mer depuis leur enfance "une passion transmise par notre père" indique Côme, ont lancé leur marque de textile autour de ce thème, début 2015 "avec mon frère on cherchait une idée de cadeau sympa pour notre troisième frère, sur un thème lié à la mer et plutôt cool, mais on ne trouvait rien qui nous plaise, alors on a créé notre propre tee-shirt" explique Romeo. Quelques semaines plus tard, voyant que leur création a du succès auprès de leurs proches, ils se disent qu’ils tiennent peut-être une idée de business. Rapidement, ils se lancent, "en une nuit, on a réalisé un site ecommerce, puis on a cherché des fournisseurs et un imprimeur".

    Quatre tee-shirts sont alors proposés sur leur site www.bredouille.com "on n’a pas fait de business plan, on s’est lancé en se disant qu’on verrait bien ce que cela donnerait". Avec une mise de départ de 800€, un petit stock et le bouche à oreilles, la marque commence à faire parler d’elle et enregistre rapidement ses premières ventes. "Au départ on a commencé avec de petites quantités, puis tout ce qu’on a gagné on l’a réinvesti, et ainsi de suite". Les visuels aussi sont réalisés en famille, ce qui permet rapidement d’augmenter le nombre de références sur le site à moindre coût. Sur le site, mais pas seulement puisque l'année dernière, les trois frères ont fait "le marché de l’Île de Ré trois fois par semaine, pendant nos vacances". Car en parallèle, Augustin et Côme sont salariés et Roméo encore étudiant. Cette année, "on a préféré prendre 6 personnes en autoentrepreneur rémunérés à la commission, pour proposer nos articles sur 3 marchés de la Côte Atlantique, où nous avons écoulé près de 1000 pièces" explique Côme. "Ces marchés nous permettent d’être au plus proche de notre clientèle, en bord de mer" car même si la vente sur le net est un formidable canal lorsqu'on lance sa marque il n'en reste pas moins que le client final veut voir et toucher le produit.

    D’ailleurs la clientèle de Bredouille est partagée entre à la fois des fous de pêche et de mer, mais aussi et de façon plus originale, par des "parisiens hipster" qui sont toujours à l’affut de nouvelles tendances. Une clientèle disparate qui vient essentiellement en direct sur le site grâce au bouche à oreilles et grâce à Facebook "on a beaucoup misé sur les publicités Facebook, qui nous procurent 50% des ventes". Le storytelling et le branding sont aujourd'hui incontournables pour faire connaitre sa marque.

    Aujourd'hui les chiffres sont encourageants et amènent les entrepreneurs à réfléchir à la suite de Bredouille, alors que leur job respectif et études sont très prenants "pour le moment, malgré de bonnes ventes, on réinvestit tout ce que l’on gagne, on ne se paye pas vraiment même si on a réalisé notre rêve en s'achetant un bateau cet été grâce aux ventes".

    Les ambitions de Bredouille sont d'ici quelques temps de créer au moins un emploi à temps plein pour l'un des trois frères et de proposer plus d'articles à une clientèle très avide de découvrir des pièces originales, qui sortent de l'ordinaire, loin des standards habituels de la mode grand public.

    PS : L'actualité de Bredouille c'est aussi un partenariat avec Cool and the Bag ! Plusieurs tote bags sont ainsi déclinés avec les visuels de la marque et sont en vente sur notre site dès maintenant en cliquant sur Tote bags de la Mer !

    En savoir plus →

    Le tote bag : quand l'écologie devient fashion

    Le tote bag : quand l'écologie devient fashion

    La folie tote bag ne vous aura pas échappé depuis plusieurs mois. Il suffit de tourner la tête dans un sens ou un autre pour voir deux/trois filles avec un tote bag à bout de bras pour transporter son bento, ses chaussures de sport ou petit gilet. Un phénomène aussi bien fashion qu'écolo il semblerait. D'une part c'est toujours pratique d'avoir son sac en toile au design graphique pour porter ce que son sac de marque ne peut pas prendre (cela évite aussi de l'abimer quand on l'a payé 300€...) et d'autre part, les tote bags sont quand même plus cool que les sacs de courses de Monop' !

    Le tote bag, par la force des choses (et des lois) est devenu un accessoire de mode aux usages multiples. Les fashionistas se sont approprié cet objet qui autrefois était voué à être relégué au fond du placard, pour peut-être un jour y placer sa paire de tong qu'on emmenait en vacances, mais jamais il ne leur serait venu à l'idée de se balader avec ce dernier dans la rue. Les marques y voient même un prolongement de la relation qu'elles entretiennent avec leurs clients et n'hésitent pas à commercialiser leur propre tote bag au design soigneusement choisi, là où il y a encore quelques années, elles offraient les sacs plastiques. Les temps changent et chacun semble prêt à payer pour ce qui lui parait important : protéger la planète, affirmer son appartenance à une marque, un symbole ou une communauté et miser sur le côté pratique.

    On parle d'usage émergent du sac shopping, qui permet de transmettre ses valeurs à ses clients, qui deviennent ainsi des ambassadeurs de la marque dans la vie quotidienne, mais aussi bien au delà, grâce aux réseaux sociaux, où les utilisateurs n'hésitent pas à se montrer en photo avec leur dernier tote bag publicitaire offert par leur boutique préférée. Sur Instagram notamment, où les marques récupèrent les flux de photos grâce à des hashtags créés pour l'occasion. Une publicité virale à faible coût impensable il n'y a pas si longtemps. En effet qui aurait partager une photo de son sac de course en plastique offert par Zara ou Kookai ?...

    Usage émergent aussi, dans la prise de conscience que chaque geste compte lorsqu'il s'agit de préserver la planète, alors que des millions de tonnes de sacs plastiques polluent les sols, les océans et les espaces naturels depuis des dizaines d'années. Chacun comprend ainsi qu'il est lui aussi à part entière un acteur de l'écologie et que la moindre action compte pour les générations futures. Au delà du fait qu'il faut très souvent payer ses sacs en tissu, ces quelques euros ne sont pas uniquement là pour augmenter le chiffre d'affaire des grandes enseignes, mais aussi et surtout pour limiter à sa manière la pollution de notre planète.

    Le tote c'est finalement le rencontre de deux mondes que tout oppose ou presque : l'écologie et la mode. Une tendance sur laquelle chacun peut agir.

    En savoir plus →

    Nouveau, la livraison suivie

    Nouveau, la livraison suivie

    On a sous traité la logistique. 

    En savoir plus →

    On est à la télé maman !

    tv5monde

    Aïe Aïe Aïe on est dans les médias.

    En savoir plus →

    La Jeune Rue, acte II

    Allez hop, on y va, en route pour l'aventure

     

    En savoir plus →

    Mai 2015, on change tout

    Achetez votre maxi tote bag pour cet été !

    En savoir plus →

    Le guide Noël ultime !

    On est dedans. Yeah ! comme dirait le vieux Usher.

    En savoir plus →

    On se lance dans le sweater

    Comment on a lancé la collection de sweaters.

    En savoir plus →