On se lance dans le sweater

Salut les jeunes, asseyez-vous, faut qu'on vous parle, on a passé notre journée dans un bureau sombre. 

Fin septembre 2014, on se lance dans le vide sans parachute : on souhaite habiller les gens et s'imposer dans le textile game. L'idée est venue cet été, en plein mois d'août quand Paris ressemblait à une ville déserte.

 

On vous raconte "pourquoi" dans une première partie, "comment" dans une seconde, et enfin dans la troisième :"peut-être que c'est une bonne idée, peut-être que non". 

Introduction. 

Dans le digital marketing, depuis 5 ans, chaque année, c'est l'année de la vidéo. Un peu comme la montre connectée. 

Dans le prêt à porter, c'est aussi le retour du sweat cette année, comme l'année dernière en fait, et puis l'année d'avant. Bref, comme cette année, on pense que c'est vraiment la dernière année pour dire "c'est l'année du sweat", on a décidé de se lancer aussi. 

La seconde raison c'est que Jean Paul Gautier arrête le prêt à porter. Vous imaginez bien que c'est une sacré opportunité pour nous. 

Pourquoi ? 

On a décidé de sortir des sweaters car, en réalité, si on veut faire progresser la marque Cool and the bag, on doit investir et se diversifier toujours plus vite et toujours plus fort (et toujours plus haut).

Il y a des raisons économiques (on va pas vous mentir, on est pas là pour enfiler des perles) mais également pour l'amour du risque et l'amour de la fringue. Et oué, nous sommes des humains, après tout. 

Economiquement, l'équation est simple, les ventes de totebags augmentent, amdulah ça va, mais la marge net d'un tote bag est bien trop faible pour faire décoller la marque et générer un minimum de croissance. Depuis un an on est plutôt fiers de nos collaborations, de nos créations originales mais on doit passer la seconde si on souhaiter récolter des fruits défendus. 

Alors pour secouer un peu le cocotier, on a décider de se diversifier. Hors de question de faire n'importe quoi, on commercialisera toujours des produits qui nous ressemblent : cool, premium et décalé. On commence par les sweaters car avec la rentrée qui approchait, le timing était parfait. D'ailleurs, on en place une pour Bérangère Claire, Carhartt, Cuisse de Grenouille, BWGH. On est fans de vos sweaters, comme Pascal. 

Comment ?

Grâce à notre associé Romain, s'il y a bien un truc qu'on a appris, c'est qu'il faut pas se poser 1000 questions et tester, tester, tester. Ensuite s'améliorer (je réalise soudain la puissance de "Just do it" d'un coup). Alors c'est parti, un mois pour trouver la bonne formule. Faire de la confection ? Acheter des sweat vierges ? Faire une collab de lancement ? Quels visuels ? Faire de la broderie ? Faire des coupes femmes/hommes ? Less is more, on va y aller YOLO / MOLO pour le début. 

La recette CATB :

  • La marque CATB

"Ah ah vous allez vous changer de nom : Cool and the sweat".

Première réaction chez nos "amis". Face à ce problème, apparemment majeur, nous avons décidé de créer un label "CATB" uniquement pour tout ce qui relevera du textile / apparel. #pan #ahtudisrienlà

  • Sweaters BIO qualité premium 

On avait le choix entre faire de la confection, ou acheter des sweats vierges. Il nous restait 2 mois pour sortir des produits avec aucun contact, aucune expérience dans ce secteur. D'ailleurs, Anna Wintour quand tu veux pour nous répondre sur twitter. 

On a donc choisi la seconde option et pour l'instant on ne le regrette pas. Après avoir fait un benchmark dans l'enfer des grossistes du textile, c'est simple on a pris le meilleur produit, la meilleure coupe et donc forcement le prix le plus cher ^^ #prisederisque #lecollegefoufoufou

C'est évident mais on prefère le dire : un sweater, c'est fait pour s'agiter dans tous les sens, alors il doit tenir à des centaines de lavages en machine. Sinon, c'est simple on s'engage à écrire 100 fois des excuses sur Twitter. Au niveau de la coupe, on a des convictions fortes : le sweat est un vêtement plutôt masculin. Donc tout ce qui est sweat avec col extra large pour le féminiser à l'extreme, c'est non. On a préféré choisir un modèle qui a une coupe cintrée pour les femmes, et puis c'est tout. 

Un mot sur la marque choisie. Il s'agit d'une société belge : Stanley & Stella, créée il y a 2 ans et qui cartonne. C'est une marque qui s’engage très fortement dans le développement durable. De la production du coton bio à la promotion, elle a obtenu l’ensemble des certifications prouvent qu’elle répondait aux standards les plus élevés.  

On commence avec la couleur classique HEATHER GREY, mais on refléchie déjà à des modèles colorés : pastel, bleu etc.. #teasing

 

 

  • Shooting

Un grand merci à la photographe Camille Ayme pour son travail avec des mannequins non professionnels : Hugo, Maïto, Maelle, Louna, Marie-Alix, Ulrich. 

 

Est-ce qu'on va droit dans le mur ? 


Eh bien, c'est possible. On flippe pas mal. Et puis on voudrait que cela marche pour améliorer toujours nos produits, en faire d'autres, pouvoir faire des collaborations avec des artistes de folie. (D'ailleurs si tu dispo : contact@coolandthebag.com) 

Cette collection est un premier test, en fonction des résultats, qu'on vous annoncera ici, on se lancera dans des projets encore plus fous ! 

 

BISOU 

 

 

 



Commentez ce message (3 commentaires)

  • Pirater snap dit...

    Bonjour Monsieur, je vous remerci pour cet excellent article snapchat hack
    Pirater snap http://astucesnapchat.blog.free.fr/index.php?post/2014/12/25/Pseudo-Snapchat-Hot

    24 février, 2015

  • Irais dit...

    It’s always a relief when someone with obvious exipetrse answers. Thanks!

    13 février, 2015

  • paupau dit...

    j’adoooore

    29 septembre, 2014

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.